Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Peter Klaus est nommé chevalier de l’Ordre national du Québec

Québec, le 12 avril 2017. – Le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, a remis, aujourd’hui, l’insigne de chevalier de l’Ordre national du Québec à M. Peter Klaus, un grand ambassadeur de la littérature québécoise en Allemagne.

Le modèle allemand des études québécoises que Peter Klaus a produit et partagé aux quatre coins de la planète représente une véritable vitrine internationale pour notre culture littéraire. M. Klaus a multiplié ses séjours au Québec, en qualité de chercheur ou de professeur invité, ou encore en tant que conférencier.

Citation

« Malgré la distance qui sépare l’Allemagne du Québec, vous avez su tisser des liens forts avec certaines de nos icônes littéraires. Plus que des sujets d’étude, les Gaston Miron, Jacques Godbout et Dany Laferrière sont devenus pour vous de véritables amis. Aujourd’hui, notre gouvernement vous démontre officiellement sa reconnaissance en vous décernant sa plus haute distinction. Bienvenue dans l’Ordre national, Monsieur Klaus. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Faits saillants

Fondé en 1984, l’Ordre national du Québec est la plus prestigieuse reconnaissance décernée par l’État québécois. Les membres de l’Ordre sont des personnalités éminentes qui ont contribué à l’édification d’une société québécoise créative, innovante et solidaire. L’Ordre compte 983 membres, dont 916 personnalités québécoises et 67 étrangères, nommées au grade de grand officier, d’officier ou de chevalier.

Notes biographiques

Romaniste et angliciste-américaniste de formation, Peter Klaus est l’un des plus éminents spécialistes de la littérature québécoise contemporaine, dont il est un extraordinaire ambassadeur chez lui, en Allemagne, et à l’étranger, notamment en Inde. Proche du Québec, il y a fait de nombreux séjours à divers titres (chercheur, professeur invité et conférencier) et côtoyé des auteurs connus comme Gaston Miron, O.Q., Jacques Godbout, C.Q., et Dany Laferrière, O.Q. C’est lui qui a introduit dans son université (l’Université libre de Berlin) les études québécoises, et ce, dans les trois cycles. M. Klaus a à son actif de nombreuses publications françaises concernant la littérature du Canada francophone et de la Caraïbe. Il a aussi œuvré au sein de l'Association des études canadiennes dans les pays de langue allemande, de l’Association européenne d’études francophones, du Conseil international d’études francophones et du CIDEF-AFI, qui publie la revue L’Année francophone internationale.

-30-


Mise en ligne : 12 avril 2017


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017