Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Île d’Anticosti —  Patrimoine mondial de l’UNESCO Une importante étape franchie pour conserver et protéger ce patrimoine naturel exceptionnel

Québec, le 20 décembre 2017. — Sélectionnée parmi 42 sites au Canada par un comité consultatif composé de sept experts canadiens en patrimoine naturel et patrimoine culturel, en conservation et en commémoration, l’île d’Anticosti est maintenant inscrite sur la Liste indicative du Canada. Dans ce contexte, le Gouvernement du Québec accélèrera les démarches afin de protéger l’île d’Anticosti et sa réserve de biodiversité. Il s’engage également à collaborer avec la municipalité pour préparer un dossier de nomination à soumettre par le Canada au Comité du patrimoine mondial en vertu de la Convention de l’UNESCO. La préparation d’un tel dossier nécessite au moins deux ans.

Actuellement, deux des dix-huit sites du patrimoine mondial du Canada se trouvent au Québec, soit le parc national de Miguasha et l’arrondissement historique du Vieux-Québec. Dans le cadre du 150e anniversaire du Canada, pour la toute première fois, la population canadienne était invitée à proposer les endroits les plus exceptionnels du Canada afin de poser leur candidature au titre de sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le Québec a été au rendez-vous en proposant onze sites exceptionnels, qui font notre fierté.

Citations :

« L’inscription de l’Île d’Anticosti sur la Liste indicative des sites du patrimoine mondial au Canada démontre de nouveau que nous avons fait le bon choix en misant sur la préservation de ce milieu. Rappelons que ce projet a été évalué par un comité indépendant composé de sept experts canadiens en patrimoine naturel et patrimoine culturel, en conservation et en commémoration. Notre gouvernement est déterminé à tout mettre en place afin de protéger le caractère naturel exceptionnel de l’île d’Anticosti et d’en assurer la pérennité pour toutes les Québécoises et tous les Québécois. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« Haut lieu de biodiversité et de grande richesse, abritant un bon nombre d’espèces rares, menacées, vulnérables ou en voie d’être désignées comme telles, l’île d’Anticosti requiert notre protection. Cette reconnaissance contribuerait significativement à l’atteinte des objectifs du Québec en matière de conservation, conformément aux cibles internationales d’Aichi de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique. Le Gouvernement du Québec est déterminé à poursuivre le travail afin d’assurer que cet environnement d’exception demeure valorisé et protégé au bénéfice des futures générations. »

Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« L’île d’Anticosti est reconnue comme étant une destination touristique unique, notamment de par son environnement exceptionnel. Cette importante annonce pave la voie à une éventuelle reconnaissance du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cela représenterait, pour les générations à venir, le legs d’un patrimoine naturel et culturel d’une richesse hors du commun, tout en contribuant au rayonnement international de l’île et du Québec. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Faits saillants

  • À titre de propriétaire foncier, le Gouvernement du Québec a accordé son consentement, le 25 janvier 2017, au dépôt du dossier de l’île d’Anticosti en vue de son inscription sur la Liste indicative du Canada, et il a annoncé, le 28 juillet 2017, la fin de l’exploration et de l’exploitation pétrolière et gazière sur l’île.
  • Pour consulter les critères de l’UNESCO : Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. http://whc.unesco.org/fr/criteres/  

-30-


Mise en ligne : 20 décembre 2017


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017