Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le nouveau Québec réduit sa dette grâce au fonds des générations

Québec, le 14 mars 2018. – À compter de la prochaine année financière, le Québec commencera à rembourser sa dette, à raison de 2 milliards de dollars par année, grâce à une partie des sommes accumulées dans le Fonds des générations depuis sa mise en place en 2006. C’est ce qu’ont annoncé aujourd’hui le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le ministre des Finances, Carlos J. Leitão.

Au cours des cinq prochaines années, soit de 2018-2019 à 2022-2023, une somme de 10 milliards de dollars provenant du Fonds des générations sera utilisée pour rembourser des emprunts venant à échéance. Le gouvernement réduira ainsi la dette du Québec sur les marchés financiers, ce qui viendra alléger la charge en intérêts qui y est liée.

La Loi sur la réduction de la dette et instituant le Fonds des générations prévoit que le Fonds des générations ne peut servir qu’à une seule chose, soit le remboursement de la dette. Le Fonds des générations continuera à croître en recevant chaque année les revenus dédiés à la réduction de la dette.

M. Couillard et M. Leitão ont également profité de cette annonce pour confirmer que le Plan économique du Québec sera présenté le 27 mars prochain. Ce plan portera une attention particulière à la qualité de vie des Québécois et des Québécoises et se déclinera principalement en trois axes :

  • Redonner du temps de qualité aux familles;
  • Améliorer le niveau vie des Québécois;
  • Poursuivre l’amélioration des services, notamment en santé, en éducation et faciliter la mobilité.

Citations :

« La stratégie de réduction de la dette du Québec, poursuivie depuis 2006, porte ses fruits. En 2006, quelques mois seulement après l’annonce de la création du Fonds des générations, deux agences de notation, soit Moody’s et DBRS, ont augmenté la cote de crédit du Québec en mentionnant spécifiquement l’engagement de réduction de la dette du gouvernement. Les efforts soutenus permettent aujourd’hui au Québec de ne plus être la province canadienne la plus endettée. Nous passons maintenant à une nouvelle étape en remboursant notre dette sur les marchés financiers, ce qui libérera une nouvelle marge de manœuvre pour l’amélioration de nos services publics et donc de la qualité de vie de tous les Québécois et Québécoises. Nous posons un geste responsable et équilibré qui s’inscrit dans notre quête d’une plus grande équité intergénérationnelle dans un nouveau Québec. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« Le chemin parcouru au cours des dernières années est considérable. En équilibrant nos trois derniers budgets et en misant sur le Fonds des générations, nous avons solidifié nos finances publiques et repris le contrôle de notre dette. Nous nous attaquons maintenant à son remboursement. D’ailleurs, la dette brute a commencé à diminuer pour la première fois depuis 1950. Nous lançons aujourd’hui un message fort à nos enfants et à toutes les générations qui nous suivront. Il est primordial que la mission du Fonds des générations, mis en place pour assurer l’équité intergénérationnelle, soit respectée. Le Fonds doit permettre à nos enfants de bénéficier de meilleurs services publics et non pas servir à financer des promesses non-budgétées faites à des fins électoralistes. Nous avons remis la maison en ordre, nous avons établi un cadre financier solide et prévisible et rétabli la confiance. Ces trois éléments fondamentaux placent le Québec dans une situation favorable pour bâtir l’avenir. »

Carlos J. Leitão, ministre des Finances du Québec

Faits saillants

  • Les remboursements se feront à compter de la prochaine année financière, soit 2018-2019.
  • Au cours des cinq prochaines années, soit de 2018-2019 à 2022-2023, une somme de 10 milliards de dollars provenant du Fonds des générations sera utilisée pour rembourser des emprunts venant à échéance.
  • Sur cinq ans, c’est près de 1,1 milliard de dollars de plus qui pourront être alloués au financement des services publics.
  • En 2015-2016, grâce au retour à l’équilibre budgétaire, le ratio de la dette brute au PIB a connu une première diminution depuis 2008-2009. Pour cette année financière, la dette brute a même connu une diminution en termes absolus, une première depuis la fin des années 1950.
  • Le gouvernement s’est donné des objectifs de réduction de la dette qui seront atteints. Dès l’an prochain, le ratio dette - PIB dette sera inférieur à 50 % du PIB et sera ramené à 45 % dès 2022-2023, alors que la dette représentant les déficits cumulés ne pourra excéder 17 % du PIB. L’annonce du remboursement de la dette respecte l’atteinte de ces objectifs.

-30-


Mise en ligne : 14 mars 2018


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018