Gouvernement du Québec

Première ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Briser la corruption sera prioritaire pour le gouvernement de Pauline Marois

Québec, le 31 octobre 2012 – La première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, a indiqué que la priorité de son gouvernement sera de briser la corruption. « Ce fléau s’est installé dans la noirceur et le silence. La commission Charbonneau a entrepris de faire la lumière. D’ici à ce que la commission remette son rapport, nous devons agir sans attendre », a-t-elle déclaré, en s’engageant à mobiliser l’ensemble du gouvernement pour procéder à un grand nettoyage.

La première ministre a rappelé la bataille livrée contre l’ancien gouvernement pour obtenir une commission d’enquête. Le gouvernement suivra attentivement les travaux de la commission et recevra ses recommandations avec beaucoup de sérieux.

Une mobilisation du gouvernement contre la corruption

Le gouvernement entend poser plusieurs gestes à court terme pour lutter contre la corruption et moderniser notre démocratie en attendant les recommandations de la commission Charbonneau :

  • Dès demain, le gouvernement déposera la loi 1 favorisant l’intégrité en matière de contrats publics;
  • Le gouvernement déposera rapidement un projet de loi instituant le financement essentiellement public des partis politiques;
  • Le gouvernement agira pour que les élus municipaux mis en cause par la justice dans des affaires criminelles puissent être relevés de leurs fonctions durant le processus judiciaire;
  • Le gouvernement étudie les façons d’assainir les pratiques de financement politique dans les municipalités;
  • Un projet de loi sur la création d’une agence des transports sera déposé;
  • D’ici les fêtes, le gouvernement déposera un projet de loi instaurant des élections à date fixe.

« Les Québécois forment un peuple foncièrement honnête. La corruption n’est pas un phénomène québécois. S’en prémunir est un combat sans fin, une exigence que nous devons sans cesse renouveler. Après ce printemps qui nous aura tellement divisés, unissons-nous pour faire de l’automne 2012 un moment important de notre histoire. Faisons en sorte que le Québec redevienne l’une des nations les plus intègres et les plus transparentes du monde », a conclu la première ministre.

-30-


Mise en ligne : 31 octobre 2012


Accessibilité   |   Politique de confidentialité

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014