Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Vidéos

27 octobre 2014 Deuxième journée de la mission économique en Chine

Transcription

Philippe Couillard : (Premier ministre du Québec) Bonjour à nouveau! Deuxième journée de cette mission en Chine; une journée bien chargée, comme on les aime. Ça a commencé, ce matin, avec des rencontres avec des groupes d’investisseurs et de gens d’affaires chinois. D’abord, le groupe Shendi qui est ici, à Shanghai, développe un immense projet avec Disney, la grande compagnie qu’on connaît tous, et qui a besoin d’expertise en multimédia, en organisation d’événements, en construction durable — en bois, notamment. Donc, beaucoup d’entreprises québécoises ont participé à la rencontre, et ça semble prometteur. Ensuite, Wisco, une compagnie minière déjà active chez nous, qui veut potentiellement augmenter ses activités au Québec et qui est intéressée au Plan Nord, bien sûr, et à nos plans plus précis de développement d’infrastructures — le chemin de fer entre le Labrador et le port de Sept-Îles, en particulier. Rencontre avec les médias chinois, qui ont été très intéressés par notre présence ici, qui connaissent, également, la longue histoire de relation entre le Québec et la Chine à l’approche du sommet de l’APEC et, bien sûr, voyant le Québec, et bientôt le gouvernement canadien, en visite en Chine, avaient de nombreuses questions sur nos intentions sur le plan économique. Ensuite, discours à la Chambre de commerce canado-chinoise, ici, sur l’heure du midi. Beaucoup de gens, environ 400 personnes autant, bien sûr, des gens de la délégation que des gens du milieu d’affaires chinois. On a rappelé, encore une fois, les trente ans d’histoire de la relation entre le Québec et la Chine : ça a commencé ici même, à Shanghai, avec la première visite de René Lévesque, puis de Jean Drapeau qui a ouvert cette relation bilatérale Shanghai-Montréal, l’ouverture des bureaux du Québec en 98, en 99 et beaucoup de visites successives, au cours des dernières années, par les différents premiers ministres dont Jean Charest, qui est venu à plusieurs reprises. On a également brossé un tableau des avantages du Québec : sa population talentueuse, ses institutions d’enseignement, nos intérêts dans le domaine de la lutte aux changements climatiques, de l’économie nouvelle, de l’économie verte et, bien sûr, nos vastes ressources naturelles, nos succès en aéronautique. Je pense qu’on a de quoi être fiers, au Québec, et je peux vous dire qu’on a un public attentif à l’étranger, ici, en Chine en particulier, lorsqu’on en parle. On a, par la suite, terminé la journée avec des annonces d’ententes de principe ou d’ententes… des contrats signés entre des entreprises québécoises et chinoises, entre des universités québécoises et des universités chinoises. Un total de dix-huit ententes, toutes très bien accueillies. Et, entre autres, cette annonce, qui m’a frappé, de la nation crie de chez nous, qui a un projet de produire de l’énergie électrique par l’énergie éolienne avec, bien sûr, de la biomasse. Et, imaginez-vous, ça permet d’économiser l’émission de trois cent mille tonnes, environ, de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Un beau succès et certainement un modèle qu’on pourra utiliser ailleurs, dans les communautés nordiques isolées.

La journée n’est pas tout à fait terminée; on se rend… on va maintenant rencontrer le maire de Shanghai, une personnalité politique importante de la Chine, avec lequel on veut discuter de plusieurs projets, dont la lutte aux changements climatiques et les marchés de carbone, parce que Shanghai est une des sept régions chinoises où il existe, actuellement, un projet d’échange d’unités de marché de carbone. Donc la journée se terminera ce soir, enfin, avec un déplacement vers Jinan, dans la péninsule du Shandong, la région du Shandong, qui est un endroit où le Québec entretient des relations, également, depuis bien longtemps, pour d’autres rencontres. On espère d’autres annonces de collaboration. Donc, à demain!
 



Accessibilité   |   Politique de confidentialité

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014